Vous êtes à la recherche d'un stage en web-Journalisme,Marketing ou en Publicité, rejoignez-nous rapidement en envoyant votre CV à redaction@afriknouvelles.info ou à afriknouvelles@gmail.com

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ça bouge vraiment dans les rangs du Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). La plus grande organisation intergouvernementale transrégionale de pays en développement, avec 79 États membres d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, entend devenir dans un futur proche, l’un des plus grand acteur majeurs, sinon le plus efficace au monde pour la défense, la protection et la promotion du multilatéralisme dans le cadre global du Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’horizon 2030 et ses 17 objectifs de développement durable (ODD).

En marge des préparatifs en vue des négociations sur ses futures relations avec l'Union européenne (UE) après l’expiration de l’Accord de Cotonou en février 2020, le Groupe se prépare pour sa transformation afin d’être capable, plus que par le passé, à porter efficacement le destin de ses pays membres. Cette question a été au centre de la réunion du principal organe décisionnel ACP chargé, entre autres, de la mise en œuvre des orientations fixées par les Sommets des Chefs d’État et de gouvernement ACP.

La réunion des diplomates venant des 79 États membres du Groupe du 5 avril dernier, a permis d’avancer sur ce dossier qui entre dans le cadre de la révision de l’Accord de Georgetown et dont l’examen se poursuivra avant d’être soumis pour débat d’ici la 107e session du Conseil des ministres prévue à Lomé au Togo, les 28 et 29 mai 2018. La révision de l’Accord de Georgetown est l’une des étapes importantes pour atteindre cet objectif fixé car elle permettra au Groupe ACP de consolider et d’élargir davantage ses fondements. C’est d’ailleurs ce que pense le Dr Patrick I. Gomes, Secrétaire général du Groupe ACP. En 2016, lors de leur 8e Sommet tenu à Port Moresby en Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Chefs d’Etats avaient clairement ré-exprimé leur volonté, au nom et pour le bien de leurs populations, leur souhait de voir le Groupe se transformer en un puissant acteur au cœur du système mondial. « Nous nous engageons à renforcer la coordination et la concertation entre nos États dans toutes les enceintes internationales, en mettant à profit notre nombre pour obtenir que l’architecture multilatérale soit réformée dans le sens de nos intérêts et de manière à renforcer le rôle de notre Groupe dans tous les domaines de la gouvernance mondiale, afin de contribuer au développement de nos États et à la satisfaction des attentes de nos populations. » avaient-ils déclaré solennement.


Aboubakar Sidick MOUNCHILI
Source : Service de presse ACP et InDepthNews

 

0
0
0
s2smodern

L'interview de la semaine

Eliane ZENE ONDO, la dame «bulldozer» qui veut décrocher sa place au Sénat

C’est une dame à la carrure imposante et au sourire à tout bout des lèvres. Son verve acerbe et...

Lire la suite

Insalubrité dans les villes camerounaises : « Il y a des maires qui n’ont jamais compris...

Pour faire le round up de l’actualité, nous donnons la parole à Nji Louh Amadou. Avec lui, nous...

Lire la suite

Succes story : Eding FC de la Lekie a la chance d'avoir un entrepreneur

Sacré champion seulement après deux années passées en championnat de première division, la ligue...

Lire la suite

Alerte:« Le stress expose plus de 70% des travailleurs camerounais aux AVC »

C'est ce que pense le Dr Hamadou Nassourou, cardiologue, Président de la Cameroon Hypertension...

Lire la suite

Afriknouvelles.info WebTV

LES DERNIERS ARTICLES

INFOS PLUS

Les pays en développement pourront désormais palier à l’érosion fiscale à travers la mise en place effective d’une fiscalité globale et intergouvernementale.

alt=

C’est la substance  de l’ouvrage « sauvons l’impôt pour préserver l’Etat» de l’inspecteur des impôts hors  hiérarchique, Alain Symphorien NDZANA BILOA, dont la séance de dédicace à eu lieu le 14 février 2018 à l’hôtel  la falaise à Yaoundé. Apres le succès de l’ouvrage intitulé,« La fiscalité levier pour l’émergence des pays africains de la zone CEMAC : le cas du Cameroun » , Alain Symphorien NDZANA BILOA   s’est intéressé cette fois-ci sur les moyens adéquats pour palier aux maux  qui déboitent la fiscalité mondiale.

Read more

Filière café:  Le Cameroun mise sur la jeunesse pour la relance et le développement. 

alt=

Accroitre le rendement financier et même humain de la filière café, c'est l'un des plus grand soucis majeurs  de toutes les sociétés du monde. Le Cameroun n'est pas en reste dans cette démarche. Bien plus, le pays est résolu à faire de cette filière, un créneau d'avenir, d'espoir pour toutes les générations surtout les jeunes.

Read more

Le Groupe ACP affiche ses ambitions : Devenir un acteur mondial efficace.

alt=

Ça bouge vraiment dans les rangs du Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). La plus grande organisation intergouvernementale transrégionale de pays en développement, avec 79 États membres d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, entend devenir dans un futur proche, l’un des plus grand acteur majeurs, sinon le plus efficace au monde pour la défense, la protection et la promotion du multilatéralisme dans le cadre global du Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’horizon 2030 et ses 17 objectifs de développement durable (ODD).

Read more

Cameroun: Les professionnels des médias prêts à vaincre le paludisme.

alt=

Comment amener les professionnels des médias camerounais à s'impliquer plus dans la lutte contre le paludisme dans le pays? La préoccupation est au centre d'un atelier de capacitation qui s'est ouverte le mardi 24 avril 2018 à Yaoundé. Les participants viennent d'un peu de partout et sont journalistes de radio, télévision, presse écrite et médias en ligne.

Read more

JSN Epic template designed by JoomlaShine.com